Le fonctionnement des concours de L'ECP

Rentrée de septembre, le sujet :

Nous proposons un concours collectif aux écoles élémentaires des départements des Alpes de Haute-Provence et des Alpes-Maritimes situées le long de la ligne des chemins de fer de la Provence ainsi qu’à toutes celles qui en ont exprimé le souhait. Certains collègues qui ont participé puis quitté notre région continuent à s'inscrire! C'est le cas d'un professeur des écoles qui enseigne à l'Ecole Française du Luxembourg!

Réunion du jury :

Début Janvier, les travaux des enfants sont évalués par des volontaires : écrivains, enseignants, médecins, selon les sujets.

La remise des prix :

Début de l’année, les résultats sont communiqués aux écoles. Près de deux milliers d’enfants participent chaque année. Chacun reçoit une lettre de félicitations personnalisée. Les récompenses, toujours collectives, sont adaptées aux souhaits des enseignants. Il s’agit de matériel pédagogique: ordinateurs, tablettes graphiques, appareils photographiques numériques, imprimantes, photocopieurs, caméscopes, VTT, ou d’activités pédagogiques : sorties d’une journée, voyages en train, en car, en voilier et séjours en montagne.

Mai-juin, le Journal de l’ECP :

Réalisé à partir des dessins et des textes sélectionnés, il est édité en 2000 exemplaires. La journal de l'ECP est offert aux adhérents, aux enfants et aux enseignants ayant participé au concours, aux visiteurs de nos stands animés par des enfants, aux partenaires, aux chefs de gare des Chemins de fer de la Provence.

Notre travail récompensé :

Prix de la solidarité associative par le ministère de la Jeunesse et des Sports et la Jeunesse au Plein Air, prix du Relais des Associations, grand prix de la côte d’Azur et prix « coup de cœur » de la Caisse d’Epargne, prix 'coup de pouce" de la BNP, prix "coup de coeur solidaire" de la SNCF, coupes aux Rendez-vous des Associations niçoises, agrément préfectoral comme Association de Jeunesse et d’Education Populaire, label « Liberté d’Association », ont encouragé notre travail.

Conclusion :

Notre association, qui fête l’année prochaine son 18ème anniversaire, voit son nombre d’adhérents augmenter, intéresser de plus en plus d’enfants, de familles, d’enseignants et d’éducateurs. Nous avons développé d’autres activités que vous trouverez dans nos publications ou sur notre site : journées en famille, animation des bibliothèques, livrets découverte du patrimoine, semaine du goût. Mais nous faisons en sorte de toutes les lier à notre activité principale : le concours des écoles.
A l’heure de l’espace et de la mondialisation, nous avons choisi un certain « localisme » la vie entre mer et montagne le long d’une ligne de chemin de fer ancienne et attachée à sa tradition. Quoi de plus généreux que la volonté de désenclaver l’arrière-pays, quoi de plus utile que d’offrir des voyages et du matériel éducatif aux écoles, quoi de plus passionnant que de rapprocher les familles. Nous avons la fierté d’avoir offert une trentaine d’emplois aidés et de n’exister que par et pour le bénévolat. Quel merveilleux fil d’Ariane que ce train des Pignes. Qui n’a pas rêvé de train dans son enfance ? Nous avons décidé de rester des enfants.