Le 6° Concours 2002 - 2003

Sujet du concours 2002 :
« Un train qui chante », un projet de décoration d'un wagon accompagné d'une chanson. »

SIXIÈME CONCOURS ANNUEL DES ECOLIERS 2002

Ce concours, adressé aux écoles élémentaires, a vu la participation de nombreuses écoles, des centres de loisirs et de près d'un millier d'enfants des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence.
 
"Un train qui chante",le sujet du concours, proposait de décorer un ancien wagon postal, stationné face au départ du train à vapeur en gare de Puget-Théniers et, en outre, d'imaginer une chanson pour l'accompagner.

 

Le samedi 11 janvier 2003 à 11 heures en mairie de Puget-Théniers, les travaux des enfants ont été évalués par un jury présidé par le professeur René GILLY, vice-président du Conseil général, maire de la Tour-sur-Tinée, président du SYMA et président d'honneur de l'ECP.
 Deux notes étaient attribuées, l'une pour le dessin et l'autre pour la chanson. Le dessin gagnant de l'école "Paule-ESSLING" de Nice sera reproduit sur le wagon par trois artistes, membres de l’association et qui faisaient partie du jury : Serge Da Silva, Claudine Divol et Christine Frelat. Les meilleures notes globales permirent ensuite de récompenser les classes en fonction de leur classement.

 

Les personnalités du jury :
Professeur René GILLY, président du SYMA, vice-président du Conseil général, maire de la Tour-sur-Tinée et son épouse, Michèle MARTINEZ et Annick DEPRESLE conseillères municipales de Touët-sur-Var, Patrick JACQUEMOUD, président de l'office de tourisme Provence-Val d'Azur, Béatrice BARBIER, secrétaire générale de l'ECP et directrice de l'école de La Foux-d'Allos, Serge Da Silva, directeur de l'école Victor-Hugo à Barrême, Thierry CALVIANI, directeur de l'office de tourisme Provence-Val d'Azur, Christine FRELAT, Claudine DIVOL, Alain MARTINEZ, artistes peintres, Rose BENEDETTI, responsable de la bibliothèque municipale de Touët-sur-Var, Claude DIVOL, membre de l'ECP.
15 000 EUROS DE PRIX ONT ÉTÉ DÉCERNÉS AUX LAURÉATS.

Des récompenses, toujours collectives, adaptées aux souhaits et aux besoins des enseignants.

Il s'agit de matériel : ordinateurs multimédia (écoles de la Foux-d'Allos et de Malaussène), appareils photographiques numériques (Puget-Théniers, Sospel, Touët-sur-Var, centre scolaire pédiatrique de l'Archet 2) ou d'activités pédagogiques : randonnée équestre à Touët-sur-Var (École de malvoyants du Château), circuit Via Ferrata à Valberg (Villars, Touët, Boris Vian à Carros), visite du musée de la mine à Léouvé (Le Gabre de Bonson), journée raquette à Annot (centre de loisirs de Villars), journée découverte du patrimoine à Puget et à Touët, séjours de trois jours à l'Écomusée de La Roudoule pour toute la classe (écoles de Mézel, Malaussène, Rosalinde-Rancher de Nice, déficients visuels du Château de Nice), de séances récréatives à village cinéma, des voyages en train, des romans, des sacs à dos, des cd-roms éducatifs...

Le vendredi 28 mars de 10 heures à 12 heures en gare des chemins de fer de Provence à Nice, près de 300 enfants sont venus exposer les dessins qu'ils ont réalisés dans le cadre de ce concours et présenter les chansons qu'ils ont écrites à cette occasion.
 Un train spécial des chemins de fer de Provence a été mis en place pour ceux qui sont venus des écoles de Touët-sur-Var, Puget, Malaussène, Plan-du-Var et le Gabre de Bonson. Une classe de Sospel et trois écoles de Nice, Rosalinde-Rancher, la Mantéga et Paule-d’Essling, ont rejoint directement la gare
 Les enfants ont chanté sur une estrade de 10 heures à 12 heures.
 Le journal de l’ECP, présentant textes et dessins des élèves, a été offert à chaque enfant et à chaque adulte présents. Il a permis aux spectateurs de suivre les paroles des chansons et de les fredonner avec les interprètes.

Les personnalités ont pris ensuite brièvement la parole : André BENEDETTI président de l'ECP et le professeur René GILLY, vice-président du Conseil général, président du SYMA, qui représentait Charles GINESY, président du Conseil général, sénateur des Alpes-Maritimes et Christian ESTROSI, député des Alpes-Maritimes.
 Enfin, une collation offerte par le SYMA a été servie aux enfants sur place.
 La manifestation s'est terminée vers 14 heures, heure à laquelle les enfants ont rejoint leurs écoles