Groupe d'Action Locale

Vallée du Mercantour

 

Note de cadrage stratégique générale

 

1 - Stratégie initiale : la phase de démarrage (2002 )

L'objectif :

Favoriser l'émergence des NTIC et des nouveau; savoir faire, sur le territoire des Vallées du Mercantour pour le rendre plus compétitif

 

En choisissant de construire son projet sur le thème « Utilisation des Nouvelles Technologies et des nouveaux savoir faire pour rendre plus compétitifs les produits et les services du territoire », le GAL "Vallées du Mercantour" a créé une véritable approche ascendante et partenariale offrant de nombreuses opportunités. A partir des enjeux du territoire, de la volonté politique des élus et des projets des acteurs locaux, le GAL « Vallées du Mercantour » a construit un plan de développement s'articulant autour de î axes et déclinés en 9 actions :

Axe 1 :

Axe 2 :

Axe 3 :

Lors de cette phase de démarrage, aucune orientation prioritaire n'a été donnée concernant le type de projet et la nature des porteurs de projet. Les premiers projets retenus ont été le fait d'associations et de collectivités territoriales habituées à formuler des demandes de financement. La phase de début de programme avec un objectif de consommation soutenu pour échapper au dégagement d'office n'a pas forcément soutenu les projets les plus innovants même s'ils restaient en phase avec les objectifs ci dessus.

2 - La phase d'évolution (2003)

Après avoir dressé un état des lieux des projets programmés en 2002 le GAL a souhaité porter ses efforts d'animation vers des projets plus structurants et fédérateurs d'acteurs. Durant cette phase, le GAL s'est efforcé de communiquer sur le programme pour faire émerger des projets répondant à ces attentes et intégrant les critères LEADER+. Pour pouvoir être retenus par le GAL, les projets en émergence ont évolué en fonction de ces critères (modalités de fonctionnement, d'organisation, pérennité du projet, cohérence avec les politiques locales,... ).

Après un an et demi de programmation, le GAL est devenu un outil important et performant dans le développement et l'aménagement du territoire de montagne des Alpes Maritimes, mais également un outil « fédérateur » associant force de proposition, de conception, montage de projets, assistance technique et ingénierie administrative et financière.

3 - La phase de réorientation (2004)

L'assemblée générale de décembre 2003 (qui a également vu le changement de présidence du GAL), à la vue des résultats satisfaisants du programme, a proposé à ses membres d'adopter une stratégie plus ciblée pour les actions à mener avec

La priorité aux actions

 

Les projets prioritaires

Le volet coopération

Cette proposition fut reçue à l'unanimité. Les projets retenus au cours de cette année suivaient déjà ces orientations.

4 - La phase de maturité  (2005- 2006)

Ayant programmé la quasi-totalité de l'enveloppe allouée, le GAL fait le pari de faire émerger des projets LEADER+ encore « + » innovants et structurants pour le territoire. Pour cela, le GAL a décidé de créer une nouvelle fiche action qui se distingue des précédentes par son ambition, d'un montant total estimé à 480 000 € de FEOGA-O.

L'objectif prioritaire sera de renforcer la cohésion économique et sociale du territoire du GAL en développant des usages innovants liés aux NTIC en matière de services. Les projets devront être structurants pour le territoire et procéder d'une démarche collective en apportant une réelle plus-value. Ils répondront aux exigences de la nouvelle stratégie (Fiche Action 4) en satisfaisant à une évaluation rigoureuse basée sur l'analyse multicritères suivante :

 

Les projets collectifs déjà pressentis pour cette nouvelle Fiche Action concernent

Pour pouvoir assurer l'accompagnement des porteurs de ces projets de la conception à la réalisation/évaluation, des frais d'assistance technique (animation jusque fin 2006 et gestion jusque fin 2008) â hauteur de 10% de l'enveloppe demandée sont nécessaires soit 48 000 £.

Ainsi, au total, la demande de dotation complémentaire se monte à 528 000 €.

En parallèle, les efforts du GAL se porteront également sur les projets de coopération dont plusieurs pistes sont déjà à l'étude.

RENFORCER LA COHÉSION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE DU TERRITOIRE EN DÉVELOPPANT DES USAGES INNOVANTS LIES AUX NTIC EN MATIÈRE DE SERVICES

Objectif et rapport à la stratégie de développement

Favoriser la cohésion sociale et économique du territoire par la mise en oeuvre d'opérations collectives structurantes en développant des services innovants à distance adaptés à la demande tels que

Description (modalités d'intervention, investissements et opérations éligibles)

Répartition de l'intervention :

 

Les opérations éligibles :

 

Les investissements immatériels éligibles :

Ingénierie des plates-formes de télé-formation, Formateurs, Etudes techniques, études de faisabilité, expertises-conseils et diagnostics, Conseils technologiques et expertise-développement de solutions informatiques, de services à distance, Exploitation de systèmes de mesure et de suivi à distance, exploitation de S.I.G., Conception et expérimentation de nouveaux systèmes d'organisation, fonctionnement, production, Organisation de transferts d'expériences, Animation pour la coordination et l'accompagnement, suivi des projets.

 

Les investissements matériels éligibles :

Petits équipements informatiques et logiciels pour la mise en réseau, outils télématiques/géomatiques, logiciels et outils multimédias spécifiques liés aux opérations, supports d'information.

Précision : les dépenses éligibles liées aux investissements matériels ne représenteront pas plus de 30% du coût total éligible du projet.

 

Bénéficiaires  
Evaluation du nombre :  20
Types (préciser statuts) :

Associations, collectivités territoriales et E.P.C.I., groupements/collectifs d'entreprises

 

Coordonnées du service ou de la structure chargé de la mise en œuvre de la mesure :

GAL "Vallées du Mercantour"

Equipe Opérationnelle

ADASEA des Alpes-Maritimes

(04.93.21.86.95/97)